Poupée

J’écrirais sur mes mains

Les mots invisibles

Qui ne te touchent pas

Je dirais mon amour

Du fond de mon silence

De poupée disloquée

Un chiffon oublié

Dans un lit déglingué

Après l’amour inabouti

Un corps abandonné

Je toucherais mes yeux

Aveugles et mes mains jointes

Rejointes dans la paix

D’un amour éternel

L’âme volée au corps

L’âme chevillée à tord


©️nk

Publié par Natacha Karl

Jardinière des mots, je sème de la poésie partout, dans mes créations, ateliers et mes livres pour lecteurs de 9 à 99 ans. Art et art-thérapie. Cultivons le bonheur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :