Chansons de nuit

Ta voix

Ecrire des phrases au silence

Silence où nage une âme transie

La nuit est opaque

Le silence est touffeur

Tu marches dans le temps

Au pas du devenir

Tu souris au matin

De ne pas y croire

Tu pioches dans la vie

Un quelconque demain

Tu suis aujourd’hui

Le matin calme et blanc

Le signe du printemps

Le chant de cet oiseau

Au matin qui bourdonne

Un tendre miel sur ta tartine

Tu retrouves ta voix

Enrouée de cent ans.

Arsinoé

Bébé dort

Plus fort

Bébé dort

Trop fort

Elle ne sait pas encore

Qu’une mouche a piqué

Trop fort

Son Arsinoé

Elle l’attendait encore

Dedans sa bulle profonde

Le silence s’est fait

Dedans sa bulle tombeau

Planait le fantôme

D’une petite fille déjà aimée

Son Arsinoé

Bébé dormait

Plus fort

Bébé dormait

Trop fort

Arsinoé….a oublié de naître

Dans mon rêve la mer

Dans mon rêve la mer

Ne se referme pas

Elle demeure au silence

Un clapotis sombre

Dans la nuit qui s’en va

Dans ses rouleaux hostiles

Finit de s’émouvoir

Au moment imprévu

Où la lune se donne

En merveilleux chemin

Sur l’immensité noire

Dans mon rêve la mer

Ne se replie pas

Elle s’abandonne à la nuit

Couleur d’encre marine

Amarre mon bateau

Au plus profond du soir

Je trouverai les sirènes

Eblouies dans les vagues

Je rentrerai au creux

Du sable dormant

Dans la mer, dans mon rêve

Je fondrai à nouveau

Plus forte que la nuit

Plus douce que le jour

Je me rendrai à mes songes

Plus vrais que les paroles creuses

Plus justes que les mensonges vains

Je glisserai dans l’onde

Jusqu’aux lendemains

@nk

Je partage à nouveau ces textes parce qu’ils ont donné lieu à une très belle mise en musique par Laurent Carle et à un beau spectacle musical « Noctenbruit » avec les interprètes brillants dont j’ai noté les noms sur les photos.

Ce type de partage me tient très à coeur : quand des mots deviennent vivants par le slam, la chanson ou le spectacle vivant. J’essaierai de vous en faire partager le plus possible, que ce soit tout récent ou plus ancien.

Natacha

Publié par Natacha Karl

Jardinière des mots, je sème de la poésie partout, dans mes créations, mes ateliers et mes livres pour lecteurs de 9 à 99 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :