Les instants paisibles / Recension par Danièle Duteil

Les instants paisibles

Les instants paisibles / Natacha Karl
Le lys bleu éditions -prix: 10€

Natacha Karl a plusieurs cordes à son arc, elle écrit, elle est passionnée de musique aussi. Les instants paisibles la montre à l’écoute de ce qui l’entoure, attentive aux vies minuscules et sensible à l’âme des choses.

au petit salon 

il parle une langue ancienne 

le vieux piano

mille histoires 

se murmurent dans les livres – 

qui les entend ?

Ses haïkus s’égrènent de la cuisine au salon, du salon au jardin, du jardin à la chambre. Témoin des jours et des nuits, Natacha guette chaque vibration et chaque instant ténu afin d’en retenir la couleur et l’essence.

tombée de la nuit – 

le bleu indigo avale 

la fenêtre ouverte

nouvelle vie 

dans le vase cet iris 

couché par la pluie

Les poèmes sonores sont relativement nombreux, encadrés de pauses, moments privilégiés aussi pour exercer les autres sens que sont la vue, l’odorat, le goût, le toucher. Bashô, en dictant son haïku de la grenouille, a appris à ses disciples que la poésie était d’abord une forme de disponibilité au monde. Il s’agit de recevoir ce qui vient à soi, de se laisser traverser par les images, visuelles, sonores, olfactives… sans intervenir, sans penser, afin de vibrer au rythme de la nature ou de l’environnement proche.

le chant du pinson 

sur le lac gris-perle 

un train passe

un pâle soleil 

teinte la fin de l’été 

récolte de pommes

une odeur piquante 

volets ouverts dans la nuit 

aux étoiles d’hiver

Quand la partition se joue intimement, à deux, la troisième personne s’absente passablement pour laisser place au « je » et au « tu ». Le haïku n’est pas forcément le lieu pour exprimer des sentiments, ils sont pourtant bien présents, surgissant à tout moment sous un trait de crayon, un regard… Dans les anthologies, ils ne sont pas rares du tout ; les plus réussis sont en principe les moins bavards.

Quelques traits de fusain

ton visage singulier 

me sourit

Voile du matin 

notre même horizon

Danièle Duteil, décembre 2020

🙏🏻Un grand merci à Danièle Duteil pour sa recension attentive et bienveillante. C’est une gratitude d’avoir sa confiance pour mon premier recueil de haïku en solo. 🙏🏻

Publié par Natacha Karl

Jardinière des mots, je sème de la poésie partout, dans mes créations, mes ateliers et mes livres pour lecteurs de 9 à 99 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :